Dis Jérémie

Donne-moi les nouvelles
Nombre d’actes de naissance saignent
Sur nos bandoulières

Digue coulant dans sa sauvagerie

Les rêves sont incendiés
de la braise
de Mathieu

Pour l’ascension
De quelques chapeaux dans la trace
De nos pieds effacés

Jérémie
Donne-moi les nouvelles
Dis
Sur quelles notes tristes
Dansent tes prunelles
Déjà mille fois ensauvagées

Les oiseaux trouvent t-ils de branches
A nouer un foulard de souffle
Sur les jours à naitre

Il est dit
Que dans les Nippes
Un hoquet bleu
S’empare de tout
Le nombril du Sud
Est un chemin d’eau boueuse

Dis Jérémie
Reste-t-il un seul souffle dans le poumon des murs ?
Par quelle adresse trouver les battements de tes corps ?

Dis-moi de quelques files de rêves malgré tout
Trainent encore sur tes pavés ?

Que Ti Amélie
Garde encore de vastes lignes de charme
Sous ses paupières

Encre et papier
Trouvent du sens
Dans tes doigts

Dis Jérémie
Quand tes sueurs se noient
Dans quelle assiette pousse la vie ?

Même si dans ton ventre
La peur élit domicile
La dignité
Est debout dans tes paumes.

Adlyne Bonhomme

Auteur de l’article : admin

1 commentaire sur “Dis Jérémie

    Rachelle

    (août 20, 2019 - 4:20 )

    Beau texte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *