La militante Marie Isnise Romélus parmi les récipiendaires du prix « Femme Dofen »

La cérémonie de clôture de la première édition du prix « Femme Dofen », organisée par Dofen News Radio le 18 janvier dernier à l’hôtel Caribe, a honoré 15 femmes qui impactent positivement leurs communautés. Marie Isnise Romélus est l’une des récipiendaires de ce prix dont le slogan: « Honorons les femmes leaders dans leurs accomplissements » fait écho au travail des femmes dans la société haïtienne.

Madame Romélus travaille activement dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. Elle est connue pour ses prises de position sur la toile et son dévouement dans les organisations de femmes avec lesquelles elle travaille. Ce prix est un symbole de fierté pour elle et renforce du coup sa conviction dans la lutte en faveur des droits de la femme, selon ses dires.

« Je reçois ce prix avec un sentiment de fierté dans la mesure où je sens que le travail que j’effectue auprès des communautés n’est pas en vain. Elle récompense un travail aussi noble qu’est la promotion pour le respect des droits de la femme, que je ne suis pas prête d’abandonner en dépit des risques et périls ».

La récipiendaire dirige une organisation à vocation féministe dénommée Asosiyasyon Zabèt Makandal (AZAMA) qui fait ses premiers pas dans le Sud-est. Sa perspective, après avoir reçu ce prix, est de rendre AZAMA plus active et plus visible dans le département.

« Je vais continuer à poser des actions concrètes dans les différentes communautés pour accompagner les membres des communautés dans le travail de sensibilisation sur les Violences Basées sur le Genre (VBG). Car, c’est plus qu’une nécessité de promouvoir les valeurs des droits humains, spécifiquement celles relatives aux droits de la femme ».

La militante féministe avoue qu’elle constate des progressions en termes de changement de perception à l’égard de la femme ou du rapport de genre dans les communautés qu’elle accompagne.

« Dans pas mal de communautés où je travaille, je constate que leurs membres sont conscientisé-e-s sur les violences sexuelles. Ils commencent non seulement à identifier les problèmes liés aux VBG mais aussi à comprendre ses impacts sur la vie des tous indistinctement ».

D’autres personnalités de divers secteurs d’activités telles que Djenika Mars, Nadine ANILUS, Lunie Joseph et Natacha Daciné sont aussi couronnées « Femme Dofen ». Un sacre réservé uniquement aux femmes âgées de 20 à 55 ans.

La rédaction

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *