Première participation de Kolektif 2 D à « Les rencontres de Bamako »

Du 30 novembre 2019 au 31 janvier 2020, la capitale malienne accueille la 12ème édition des rencontres de Bamako. Haïti y sera représentée par Kolektif 2 Dimensyon. L’évènement qui met le focus sur les œuvres des photographes africains et de la diaspora expose un pan du mémoire de peuple haïtien par l’entremise de Kolektif 2 D, avec « Kazal: Mémoire d’un massacre sous Duvalier », préalablement exposé en Haïti, cette année.

Kolektif 2 D prend part pour la première fois au Festival Les rencontres de Bamako qui célèbre 25 années de leur existence cette année. Fondé en 1994, le plus prisé des évènements Photographiques sur le continent africain ramasse cette année « les histoires politiques et idéologiques », d’où l’importance de l’exposition sur la localité de Casale qui permet de revivre le massacre d’une dizaine de paysans haïtiens, le 27 mars 1969 par les tontons Macoute. « Mémoire d’un massacre sous Duvalier est une coproduction de Kolektif 2 D et de Fokal qui s’est réalisée sur une période de 4 ans et exposé en mars et avril de cette année, à l’occasion du 50ème anniversaire du massacre.

Photo de l’exposition de K2D à « Les rencontres de Bamako »
Photo de l’exposition de K2D à « Les rencontres de Bamako »

Les Rencontres de Bamako participent à un processus de valorisation et d’innovation du secteur de la photographie. Cette manifestation artistique de la photographie contemporaine sur le continent africain mettra en vedette les œuvres de 85 artistes au total, même si la Biennale Africaine de la photographie priorise les œuvres collectives. Cette année, c’est le Ministère de la Culture du Mali qui prend les rênes de l’évènement, contrairement aux années précédentes où l’Institut français du Mali était aux commandes. Plusieurs sites tels que le Musée national du Mali, le Palais de la Culture, le Musée de la femme se prêteront à l’évènement qui fête ses 25 ans d’existence.

« Nous sommes traversés par la joie et la fierté de pouvoir représenter notre pays à cet évènement parce que c’est l’une des plus prestigieuses expositions de la photographie mondiale et sur le continent africain. Notre participation prouve qu’au niveau du Kolektif 2 D, nous faisons un travail de qualité », explique Edine Celestin membre du Kolektif 2 D.

Photo de l’exposition de K2D à « Les rencontres de Bamako »
Photo de l’exposition de K2D à « Les rencontres de Bamako »

Outre leur participation à cette grande manifestation photographique, Edine Celestin espère représenter dignement la photographie haïtienne : « C’est une grande opportunité de représenter la photographie haïtienne sur le marché international car même si la Biennale est consacrée aux œuvres africaines et de la diaspora, beaucoup de professionnels du monde entier seront là pour apprécier et même encadrer les exposants ».

Leur participation a été rendue possible grâce au Festival des rencontres de Bamako, la FOKAL et l’Ambassade de France en Haïti.  

Jeanne-Elsa Chery

Auteur de l’article : Jeanne-Elsa Chéry

mm
Jeanne-Elsa Chéry est travailleuse sociale et journaliste. Elle est également détentrice d’un diplôme en allemand de Deutsch Haitianisches Kulturinstitut de Port-au-Prince.Elle est l’instigatrice et la coordonnatrice générale de Mus’Ellesdont la mission principale est d’encourager les femmes et les filles à écrire davantage et leur offrir un espace de publication de leurs manuscrits ou tapuscrits. Elle y anime les rubriques « Coup d’oeil » et « Rencontres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *